• Les Chantiers d’Insertion

    L’aide alimentaire des Restos du Cœur c’est l’idée de départ de Coluche et l’activité la plus connue des Restos : donner à chacun un coup de pouce pour passer un cap difficile.

    Mais Coluche disait dès le début que « il faudrait aussi s’occuper un jour des petits boulots des gens ». Cette idée s’est concrétisée par la création des Chantiers d’Insertion des Restos du Cœur.

    La conception originale de l’insertion développée par les Restaurants du Cœur leur permet d’occuper un «créneau» spécifique et de prendre en charge une population très fragilisée qui échappe aux structures publiques ou privées (rapport de la Cour des Comptes 2003)

    Les Chantiers d’Insertion des Restos accueillent des personnes en voie de réinsertion.

    Ces personnes employées et accompagnées en contrats aidés (contrat d’insertion financé en majorité par l’État), sont encadrées par une équipe de professionnels et de bénévoles.

    Les Chantiers d’Insertion servent essentiellement à redonner l’envie et les possibilités d’une vraie réinsertion : recréer des liens sociaux, rompre la solitude, avoir un objectif dans la journée quand on se lève le matin, réapprendre des horaires et des engagements, élaborer un projet professionnel, se préparer à l’entrée en formation qualifiante.

    A Dijon, il existe deux Chantiers Restos.

    Le Chantier Jardins a une activité de maraichage, la totalité de la production étant destinée à l’aide alimentaire distribuée dans les centres des Restos du Cœur du département.

    Le Chantier Travaux a lui une activité bâtiment second œuvre. Pour l’essentiel le chantier rénove des appartements gérés par l’association Les Toits du Cœur, qui permet l’accès au logement pour des personnes en grande difficulté.

    L »accompagnement des 9 salariés du chantier Jardins et des 6 salariés du chantier Travaux est assuré par une accompagnatrice Socioprofessionnelle , par deux encadrants techniques et par des bénévoles